Je claque la porte avec entrain, prête à entamer la journée

Je marche d’un pas déterminé, je sais où je vais

Pas de GPS, la boussole restée au chaud

L’air frais caresse ma peau libre, éclaire mes pensées

Elles se rejoignent toutes en un thème particulier : le renouveau

Carrefour décisif, je tourne à droite, change de trottoir

pour prendre un nouveau chemin parsemé d’espoir

 

La rue à l’allure sauvage est bien plus belle en automne

les feuilles de couleurs embellissent le bitume

Ces couleurs aux teintes chaudes tapissent le sol gris

Telle une cérémonie à l’impressionnisme,

je m’imprègne de ce que la nature offre en prenant la photo mentale de cet instant...

vert accompagné de jaune avec des touches de rouge flamboyant

j’assemble des mots pour décrire ce moment savouré

Lueur rasante, humidité scintillante, l’ambiance d’un autre temps

 

Les graines plantées au printemps ont germées, je peux en cueillir les fruits

je démarre un nouveau cycle, contente de mes acquis

comme ces végétaux, je me prépare à me renouveler

Cette saison me donne les forces de me redéfinir, me permet d’oser changer

creuser encore plus loin mes racines et laisser tomber mes feuilles mortes,

donner mes plus belles couleurs avant la trêve hivernal

laisser la sève de vie s’écouler doucement...

 

J’entends son bruissement au loin briser le silence du matin...

Le vent fait chanter les branches et les feuilles,

arrache les fibres appauvrit , fait voler les ornements de ces arbres majestueux

Et dessine dans le ciel des guirlandes oranges éphémères

il me rappelle mon vent intérieur, balayant l'ancien, provoquant mon équilibre

Un rayon de soleil apparaît, l’ambiance est encore plus chaleureuse

les gouttelettes d’eaux réfléchissent la lumière

Un bouquet final étincelant, qui me rappelle le spectacle des peupliers en été

un souvenir dans un parc où je célébrai le retour du soleil après une pluie diluvienne

Comme un enfant j'observe la magie dans l'alliance de plusieurs éléments, de plusieurs temps

et me fait penser à celle de notre nature profonde

de son évolution pérenne au cours de son existence

 

Je déambule dans cette rue égayée par la saison

Force dans les jambes, poitrine ouverte au monde, narines écartées

je trace un trajet couleur flamme, un virage assumé

J’arrive à destination, prends une bouffée d'air léger

Je passe la porte avec entrain, je suis prête à entamer cette nouvelle année !